Le Prince balafré

Conseil du mois

Sur le papier, Emmanuel Macron avait tout du prototype de l’homme politique différent. En 2017, sa campagne allègre lui fait gagner le statut d’outsider original, éloigné des clivages fatigués de la droite et de la gauche.

En 2022, la crise des Gilets jaunes, l’épidémie de Covid-19, la guerre entre la Russie et l’Ukraine, la réforme des retraites et les prises de parole malencontreuses du ferme mais obstiné président ont considérablement éraflé cette image de renouveau dynamique.

Avec un atterrant taux d’abstention, Emmanuel Macron doit plus sa réélection à la peur que continuent d’inspirer les extrêmes qu’à son programme ou qu’à lui-même. Et tandis que le trio de tête de ces dernières présidentielles Macron-Le Pen-Mélenchon prouve, s’il en est besoin, la dislocation de la scène politique telle qu’on la connaissait, la Ve République, après un mandat jalonné de chocs inédits, tremble sur ses fondations - les Français sont dans la rue et beaucoup appellent au rejet ou à la rupture.

Alain Duhamel analyse les splendeurs et misères du huitième président de la République, le plus singulier de tous, et des candidats à sa succession?; un portrait affuté des acteurs de la Ve, de leurs électeurs, des dynamiques et tensions économiques et sociales à l’oeuvre dans le paysage politique d’aujourd’hui et de demain.